Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/05/2008

La malédiction du Travaillisme à la Française

 

Sarkozy a conquis les français avec un slogan « Travailler plus pour gagner plus ».

Chirac était pour le « Travaillisme à la française » avant de flirter avec le Néo libéralisme pour découvrir enfin la fracture sociale.

Mais à chaque fois que la droite adopte cette stratégie pour conquérir le pouvoir. Les indicateurs économiques se détériorent.

En 1973 l’idée la plus répandue :

« Nous avons besoin de leur pétrole donc ils nous le fourniront »

Le prix du baril brut passe de 3 $ à 18$ sur le marché libre, et le prix du baril brut de référence qu’est l’Arabe léger passe de 2.32$ à 9 $

En 2008 le prix du baril dépasse les 130 $.

Le patron de Schell, M. BARRAN déclara en 1971 que c’est à la fin du siècle que :

« Les consommateurs auront la tête dans la gueule du lion ».

Sa prophétie est malheureusement d’actualité.

Négocier désormais entre les partenaires sociaux se résume à la forme que prend la réduction des avantages acquis en 1974 comme de nos jours.

En 1974 Giscard disait :

« J’entends encore l’immense rumeur du peuple français qui nous a demandé le changement. Nous ferons ce changement avec lui, pour lui, tel qu’il est dans son nombre et sa diversité »

Sarkozy aurait pu prononcer ces mêmes paroles puisqu’il prône la rupture.

Giscard, avec les éboueurs à l’heure du laitier.

Sarkozy, à l’aube sur le marché de Rungis.

Les  clignotants avertissaient le gouvernement et l’opinion, à l’époque de Giscard comme aujourd’hui que quelque chose d’inquiétant était entrain de se passer et des mesures audacieuses devraient être prises.

Ce ne sont ni les serisettes (du nom du conseiller de Giscard : Jean Sérisé), ni les juppettes, et encore moins  les sarkozettes qui sortiront la France du marasme dans laquelle elle se trouve.

La croyance aveugle que les lois et les décrets reformeront la France est une belle tricherie intellectuelle.

Reformer l’Etat ne signifie pas affaiblir l’Etat. « L’Etat réformé doit être fort et juste «  disait Yves Cannac dans le Juste Pouvoir

Dans ce climat politique confus, le programme politique qui prône « moins d’impôts et plus d’économie » peut plaire à l’opinion un certain temps mais il se trouvera vite dans une impasse.

L’intervention de l’Etat qui tente de créer les conditions favorables à la formation des richesses par l’encouragement de l’innovation, de la formation des femmes et des hommes , par la facilité accordée aux PME de plus de 5 ans pour pouvoir s’aggrandir et gagner des parts de marché, de donner à chacun la possibilité d'entreprendre est la pierre angulaire de la politique économique.

Raymond Barre disait :

« La démocratie, dans les épreuves ne vaut et ne dure que par le respect des citoyens. Le langage de vérité est un : il ne s’accommode pas de sinuosités tacticiennes. Quand il en va autrement, le poids des désillusions accumulées peut un jour déchaîner des forces obscures et redoutables »

Pour sortir de la crise : il faut une ambition politique, économique et morale.

Il faut aussi que tous les créateurs et les porteurs de projets soient soutenus et encouragés.

En 1978, année de mon Baccalauréat, j’ai rétorqué à mon professeur de philosophie qui sentant que j’avais l’envie de créer ma société, m’a rappelé qu’il faut avoir les pieds sur terre.

Ce jour là j’ai répondu d’une manière insolante: « Avoir les pieds sur terre, cela ne signifie pas laisser la tête au même niveau. »

Le changement de cap de la politique actuelle est inévitable

François Fillon est un fusible que Sarkozy se résignera à le faire sauter, comme l’était Juppé pour Chirac.

Tout est maintenant dans la préparation psychologique de l’opinion à un homme à la bonhomie d’un Raymond Barre et à la pédagogie d’un René Monory pour entamer la deuxième phase du quinquennat avec une politique de rigueur pure sucre.

Je suis convaincu que le prochain candidat à la Présidence de la République sera le candidat de la vérité, et de l’audace

Raymond Barre n’a pas réussi face au « Microcosme Parisien ».

François Bayrou réussira avec le Mouvement Démocrate à construire un Projet qui redonnera des couleurs à la France.