Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/07/2010

J’ai une pensée pour......

 

                     

Jai une pensée pour ma fille qui a réussi d’une manière admirable l’examen de baccalauréat avec une mention Bien et à 19/100 de la mention Très bien.

J’ai une pensée pour  Eric Woerth qui subit un lynchage médiatique digne des westerns américains.

 Lors des obsèques de Pierre Bérégovoy, François Mitterrand disait :

« [...] Toutes les explications du monde ne justifieront pas qu'on ait pu livrer aux chiens l'honneur d'un homme et finalement sa vie, au prix d'un double manquement de ses accusateurs aux lois fondamentales de notre République, celles qui protègent la dignité et la liberté de chacun d'entre nous. L'émotion, la tristesse, la douleur qui vont loin dans la conscience populaire depuis l'annonce de ce qui s'est passé samedi [...] lanceront-elles le signal à partir duquel de nouvelles façons de s'affronter - tout en se respectant - donneront un autre sens à la vie politique ? Je le souhaite, je le demande et je rends juges les Français du grave avertissement que porte en elle la mort voulue de Pierre Bérégovoy. »

Michel Charasse a dit aussi :

« Je serais juge ou journaliste, je ne dormirais pas bien ce soir. [...] Il a été accablé par une injustice personnelle insupportable. Depuis deux mois, il suivait un chemin de croix épouvantable. »

Pour ma femme, le papier de la presse ne sert maintenant qu’à éplucher les légumes.

J’ai aussi une  pensée pour les enfants d’Eric Woerth qui doivent subir le regard accusateur des autres et  trouver le courage pour affronter l’ignominie médiatique.

J’ai aussi une  pensée pour Madame Bettencourt Liliane qui paie 40 millions d’Euros d’impôt par an et qui aurait pu s’exiler en Suisse, Monaco ou Luxembourg mais a préfèré rester en France et doit subir à 87 ans, les procédures humiliantes et fatigantes pour son âge.

 

Comment dans une démocratie peut-on continuer à souhaiter la mort politique de l’autre, à ne pas respecter le principe de la présomption d’innocence... ??

Comment peut-on salir l’honneur d’un homme et bafouer les principes d’égalité, fraternité et justice.... ??

Beaucoup pensent qu’ « il faut être un tueur » pour faire la politique et qu’il faut avoir « les mains sales »

Non, nous pouvons faire de la politique en respectant l’autre, ne pas souhaiter la mort politique de l’autre et être irréprochable.

Non l’acrimonie et le ton acerbe ne doivent pas avoir leur place entre des gens de bon aloi.

Dans un pays paisible, la majorité et l’opposition peuvent s’entendre sur la composition d’un comité de déontologie qui tranchera en toute sérénité les conflits d’intérêts...

Car il ya une injustice insupportable :

La femme d’un Ministre doit elle sacrifier son avenir professionnel pour les beaux yeux de la République ?

Ma réponse est Non.

A bon entendeur salut!

 

 

le 26 Juillet  2010: J'ai  une pensée pour Michel Germeneau, l'otage français assassiné froidement par un groupe fanatique qui aime la mort comme nous, nous aimons la vie.

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.